lundi matin

17 janvier 2009

Une fleur. Une seule, pour moi. Pour elle. Ou pour toi. C’est comme tu veux. Mais reste, ne pars pas. Quand je cours derrière toi, ça me donne l’impression de vivre. C’est pas si grave. Tu trouves pas?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :