10 choses que je déteste de nous

24 avril 2009

Tu me réveilles la nuit, quand tu rentres trop tard, tu dis que vous avez joué au poker mais tu sens le sexe, tu reviens des danseuses, tu mens, je le sais, tu mens parce que sinon, je pète une coche solide en riant un peu parce que je sais que c’est moi qui te fait bander quand tu écoutes le hockey dans le salon en buvant la bière que je t’ai apportée alors que tu ne me l’as même pas demandé.

Je te réveille la nuit, quand je rentre trop tard, je dis qu’on a passé la soirée à danser, je mens, tu le sais, j’ai passé la soirée à me faire cruiser, je mens parce que sinon, tu pètes une coche en riant un peu parce que tu le sais que c’est toi qui réussit à me faire écrire des millions de lignes d’amour, c’est pas le vieux dégueu en manque qui voulait me tripoter à trois heures du matin parce qu’il avait rien pogné de mieux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :