Ailleurs, juste partir ailleurs

13 octobre 2009

Partout, sur le miroir, dans mon cahier rose, sur le tableau blanc, j’ai tracé chacune des lettres A-I-L-L-E-U-R-S. Parce qu’eux, ils partent en amoureux en Gaspésie, en Italie ou une autre place, n’importe laquelle, une place qui finit en « i ». Pour la rime.

Toi, voudrais-tu partir avec moi? On enverrait mille cartes postales pour leur dire qu’on est donc ben heureux, ensemble, ailleurs. On se promènerait en riant, en chantant, en pointant un oiseau rare, en entrant dans les églises juste parce que ça a l’air beau. Les filles seraient belles en vacances mais moi je serais extra belle en vacances. Mes yeux bruns deviennent verts avec l’eau de la mer, je me rappelle, à Wildwood, ma mère disait toujours que mes yeux ressemblaient à ceux de mon père et j’ouvrais mes yeux dans l’eau et ça faisait mal et le soir, je regardais mes beaux yeux verts dans le miroir.

Là-bas, on va oublier qu’à Montréal, il pleut. On va oublier que l’amour, c’est con, l’amour ça chie, l’amour, fuck l’amour. On va s’aimer, oh oui, on s’aime tellement, mais je ne te le dirai pas. Toi non plus, tu ne me le diras pas. Et je sais que tu ne me crois pas parce que je suis tellement intense, j’invente toujours mille histoires, surtout des histoires d’amour pis toi, ça te fait peur, les filles qui s’inventent des histoires, surtout des histoires d’amour.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :