metro love

13 octobre 2009

Il faisait chaud, les gens étaient laids, as usual, j’avais insisté pour y aller à vélo mais tu redoutais la pluie, tu disais aussi que j’allais être trop saoûle pour revenir et ça te fait peur, quand je chante et que je pédale tellement vite, sans regarder les lumières et sans arrêter aux stop. Tu devrais t’acheter un casque que tu me dis à chaque fois et moi je répète tu m’en achèteras un à Noël, si tu veux et tu soupires et moi je souris.

J’haïs ça le métro.

Surtout depuis cette fois-là où j’ai vu la fille tellement triste, juste un peu avant sa chute. Je me rappelle de cette journée-là, j’avais tellement pleuré, les policiers m’avaient posé mille questions et moi j’avais répondu est-ce que je peux appeler un ami?

Tu étais venu me chercher, même si tu travaillais, même si du travail, tu en avais tellement, surtout en plein hiver. Tu le savais, que la fille n’allait pas bien et que je l’ai quand même laissé marcher vite sur le quai. Tu m’as regardé avec tes yeux oh tellement bleus et tu m’as dit ce n’est pas de ta faute, princesse et j’ai tellement pleuré, les ambulanciers nous ont conseillé de s’asseoir un peu, ils te chuchotaient des trucs genre choc nerveux, hôpital et moi je faisais non de la tête, pas l’hôpital, juste toi et tes bras et du silence, oui le silence de ton appartement, s’il-te-plaît.

On a passé la soirée à se raconter mille conneries, on a revu ce gars-là qu’on avait pas revu depuis le cégep et rien ne change même si on vieillit. On a bu des drinks d’été parce que tout ça finit bientôt, on a regardé les artifices près du pont, on a décidé de rentrer avant la fermeture du métro et j’ai chiâlé un peu en te disant qu’on aurait pu revenir tellement plus tard si on avait eu nos vélos.

Tu as décidé qu’on allait rester, tu as commandé un pichet de sangria et tu as dit on va marcher et t’es mieux de ne pas chiâler parce que c’est loin et que tu as donc mal aux pieds..

Ce soir-là, j’ai chanté tellement fort Aujourd’huuuui, j’ai rencontré l’Homme de ma viiiiiiie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :