Tu m’adoraimes

13 octobre 2009

C’est beau l’étoile sur tes souliers. Les miens, ils sont roses. Comme la vie des fois, quand tout va bien, le ciel est bleu, mes joues sont rouges, la vie est rose. Avec toi surtout, presque tout le temps, ça brille de partout.

Par la fenêtre, dans le miroir pis surtout dans mes yeux. Ça brille, ils vont encore trouver ça kitsch mais c’est ça l’amour.

J’écoute David Usher. Ça me rappelle, dans l’temps. Ma première et seule vraie peine d’amour – j’étais convaincue que je n’allais plus jamais aimer comme ça. J’avais 19 ans.

Pis ça peut avoir l’air triste, très triste même.. mais je n’ai plus jamais aimer comme ça.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :