premier amour

10 avril 2010

J’ai un souvenir très précis de cette nuit-là, celle entre le 31 décembre 1998 et le 1er janvier 1999. Les Boliviens ont cette habitude particulière de fêter la nouvelle année dans un sous-sol d’église de Notre-Dame-De-Grâce avec mille autres hispanos au sang chaud. Nous étions là, lui et moi, pas encore vingt ans, troublés et amoureux, oui cette nuit-là, aujourd’hui j’en suis maintenant convaincue, nous étions amoureux. Puis la musique et nos pas de danse un peu maladroits, en nous voyant, il lui avait poliment demandé s’il pouvait m’inviter à danser. Nos regards complices, nous savions que je pouvais danser avec mille autres, mon coeur était tout à lui. Il m’avait fait tourner et m’avait donné l’impression d’être la meilleure danseuse du monde entier dans ce sous-sol d’église de NDG. Puis je l’avais rejoint puis embrassé puis ses mots chuchotés dans mon oreille tu étais tellement belle à danser avec lui. Plus tard, tassés dans la voiture puis tassés à la table devant le buffet puis le matin levé par la fenêtre et l’amour dans le lit et les trois heures de sommeil. On allait s’aimer pour la vie, parce que.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :